Pierre Michon
Jean-Philippe Toussaint
Stéphane Zagdanski
Charles Juliet
Andreï Makine
Les goûters philo
André Comte-Sponville
Fred Beltran
Xmen 2 (nouveauté)
Décalage Horaire
Dragon rouge
Michael J. Sheehy (nouveauté)
The Libertines/The Music
New Order
Magnus Lindberg
Biennale de Venise 2002
Jean-Claude Dauguet
Le noir gothique
Yves Coppens
Le monde selon Nadège
 
Recherche express
sur HorsPress ? Le moteur de recherche interne du site est à votre disposition...
 
Pour être tenu(e) au courant des mises à jour d'HorsPress, laissez-nous votre email !
 
HorsPress est configuré pour IE5 et sup, un écran de 1024*768
 


photo : © Emilie de la Hosseraye / H&K / www.decalagehoraire-lefilm.com Décalage horaire....
      A l'affiche de vos salles de cinéma la comédie de Danièle Thompson : Décalage horaire. Une histoire d'amour. Encore. Résumez l'histoire ?Allons-y.

Elle, Juliette Binoche, esthéticienne (ou sa caricature : c'est une comédie !) fuit son petit ami (Sergi Lopez) dont la plus grande joie a été de l'obliger à avorter, pour un ailleurs où exercer son métier.

Lui, Jean Réno cuisinier célèbre en Amérique, en transit en France où il ne songe pas à aller saluer son père avec lequel il est fâché. Le personnage est stressé, en proie à des crises d'angoisse, hypocondriaque et à ce titre plein de manies. Insupportable donc. Loin du gendre idéal pour le dire autrement.

Ces deux êtres humains apparemment sans rapport possible (J. Lacan : " Il n'y a pas de rapport sexuel ") se trouvent mis en présence l'un de l'autre par un lieu : l'aéroport où une grève les retient au sol et par un objet : le téléphone portable. Cet objet les établit comme couple avant qu'ils n'en soient un (J. Réno prête son portable à Juliette qui a perdu le sien. En appelant sa famille, elle leur livre le numéro qui s'affiche et ils s'en serviront à loisir tout au long du film) et les confirme dans leur sentiment alors même que des kilomètres les séparent.

La scène qui déclenche l'action, l'exposition comme on dit au théâtre, est celle où J. Binoche se rend aux toilettes pour se repoudrer le nez. (quel meilleur lieu pour caractériser une esthéticienne ?) On voit notre héroïne (mais en est-ce une ?) baisser sa culotte et faire pipi tout en téléphonant. En se relevant, J. Binoche échappe son téléphone dans la cuvette des toilettes Elle devra dorénavant en emprunter un.
Le personnage féminin nous est ainsi présenté de façon réductrice et triviale.
L'entrée en scène de Jean Réno est maintenant assurée. Il détient un portable qu'il prêtera à Juliette.
Enfin, cette scène symbolise une rupture. Le petit ami de J. Binoche (Sergi Lopez) qui se réjouira de l'avoir fait avorter et dont il est question au téléphone se voit littéralement liquidé dans la chasse d'eau des toilettes d'un aéroport ( le symbole de l'eau sera récurrent au personnage de Juliette et toujours son allié cf. scènes de la vinaigrette, de la piscine…) La voilà donc libre…
Comment cela aboutira ?
Rendez-vous dans vos salles de cinéma.

Ce que j'ai retenu de cette histoire d'amour ?

C'est le caractère péremptoire de l'amour, son illogisme aussi. Découverte enthousiasmante, non ?. L'amour c'est le moment où le corps a raison alors que la raison a tort. Cette raison enfermante qui essaye de nous prouver par A+B que ce n'est plus possible, que l'autre est insupportable quand ces mêmes raisons n'ont pas empêchées l'amour de naître. Ces détails qui agacent au bout d'un temps de vie commune sont dans le film efficaces dés le début (J. Binoche avec son miroir, sa poudre, son bleu sur les yeux et la laque dont elle colle abondamment ses cheveux ; J.Réno avec son stress, son dégoût des odeurs alors qu'il est cuisinier…) et n'empêchent pas l'amour. Cela les fondent en personnages de comédie certes, mais ils sont moins drôles que réels.
Cet élan de l'amour aussi à l'œuvre dans la création me réjouit en ce qu'il nous fait exister au-delà de nous-mêmes, nous révèle des zones de notre être qui échappent à l'immédiateté de notre conscience. C'est l'assurance que demain est imprévisible…
Décalage horaire, c'est un élan communiqué !

Frédérique Girin
Lyon - Décembre 2002
 
photo : © Emilie de la Hosseraye / H&K / www.decalagehoraire-lefilm.com
 
 
photo : © Emilie de la Hosseraye / H&K / www.decalagehoraire-lefilm.com
 
 
photo : © Emilie de la Hosseraye / H&K / www.decalagehoraire-lefilm.com
 
 

 

visitez le site du film
www.decalagehoraire-lefilm.com

 

 
 
 
 
 

haut de page