Pierre Michon
Jean-Philippe Toussaint
Stéphane Zagdanski
Charles Juliet
Andreï Makine
Les goûters philo
André Comte-Sponville
Fred Beltran
Xmen 2 (nouveauté)
Décalage Horaire
Dragon rouge
Michael J. Sheehy (nouveauté)
The Libertines/The Music
New Order
Magnus Lindberg
Biennale de Venise 2002
Jean-Claude Dauguet
Le noir gothique
Yves Coppens
Le monde selon Nadège
 
Recherche express
sur HorsPress ? Le moteur de recherche interne du site est à votre disposition...
 
Pour être tenu(e) au courant des mises à jour d'HorsPress, laissez-nous votre email !
 
HorsPress est configuré pour IE5 et sup, un écran de 1024*768
 


La philo s'explique aux
8-13 ans aux Editions Milan

A quoi ça sert la philo si on ne peut pas s'en servir tous les jours !

La philo dix ans avant le bac ? Quelle idée ! Et pourquoi pas organiser des vidéo conférences pour nouveau-nés sur le thème naître et mourir dès la maternité ?
Si c'est ce que vous pensez, rappelez-vous qui vous oblige à vous demander pourquoi le ciel est en haut et pas en bas ; pourquoi vous ne pouvez pas dire jusqu'à combien vous savez compter ; pourquoi on exige que vous justifiez votre non-envie de jouer...
Brigitte Labbé et Michel Puech se sont souvenu de ces petits détails qui font toute la différence. Ils ont conçu toute une collection de petites réflexions concrètes baptisées "Les Goûters Philo" publiés aux Editions Milan. Après tout, pourquoi les grands seraient-ils les seuls à avoir le droit de philosopher ?

Quelle philosophie derrière ses petits livres pour enfants ?

Trois personnalités se cachent derrière cette collection pleine d'esprit :
Brigitte Labbé, qui aime l'écriture. Elle a travaillé dans la communication et se consacre aujourd'hui à son métier d'écrivain. Elle anime des Goûters Philos pour philosophes en herbe au sein des bibliothèques et écoles.
Michel Puech est prof de philo à la Sorbonne.
Quant à Jacques Azam, illustrateur, il les a aidés à rendre la réflexion vivante grâce à ses personnages drôles et vrais.
Si tous ne sont pas agrégés de philo, ils partagent en revanche la même philosophie : leur but est d'exposer des idées et des concepts philo adaptés aux 8-13 ans. La collection conjugue illustrations humoristiques, rigueur du raisonnement et texte à la portée des jeunes lecteurs. Le tout suscite bons nombres de questionnements et offre des pistes de réponses, grâce à des petites saynètes de la vie quotidienne.

Un exemple ? Zoomons sur le sujet du jour : Prendre son temps et perdre son temps.

Vous l'avez deviné, la grande question philo cachée derrière ce titre, c'est le temps.

Vous pensez que vos petits bouts ne prendront jamais le temps -justement- de s'attarder sur une question pareille ? Pensez donc au nombre de fois où vous les avez priés de se dépêcher : "Fais vite tes devoirs, prends vite ta douche et viens vite manger !"
Quand il s'agit de vite lâcher ses Pokemons, pour vite accomplir les nombreuses tâches que vous avez collées à leur emploi du temps, se nourrir d'arguments sur le thème prendre son temps n'est pas perdre son temps peut peut-être intéresser ceux qui n'ont précisément jamais assez de temps pour jouer (et qui n'ont surtout pas de temps à perdre dans une douche qu'ils ont déjà prise hier, "d'abord !")
Et puis, ne soyons pas hypocrites, cela pourrait également intéresser les parents en panne d'arguments contre la logique imparable de leurs chers petits... Alors, prêts à vous armer pour les petits conflits de la vie de tous les jours ?

Petit condensé d'une réflexion philo plutôt rondement menée (ou comment on se demande pourquoi on n'y a pas pensé soi-même !)

Suivez bien le raisonnement qui suit :

En règle générale, on nous demande très souvent de faire vite : en effet, vous a-t-on déjà fréquemment lancé un :"Va lentement faire tes devoirs !" ? Si tel était le cas, vous avez eu des parents pleins d'humour mais... avouez que c'est plutôt rare !
Cela dit, il arrive que l'on nous somme d'aller plus lentement car, comme disaient nos grands-mères : "il ne faut pas confondre vitesse et précipitation !"
Tout ça à cause d'un truc qui ne se voit pas, qui ne se touche pas, mais qui fait sentir ".)
Car la philosophie, qu'est-ce que c'est, sinon l'amour (la recherche) de la sagesse ? Si vous n'avez pas lu tout Bergson, la sagesse ne vous en voudra pas !

Veuillez maintenant noter sur vos agendas votre sujet de dissertation philosophique pour le mois prochain :
Initier ses enfants à la philosophie, une ineptie ?

Delphine Lorho
Milan - Mai 2002
 
 

 

 

La collection vous propose de réfléchir sur :
le bien et le mal
le bonheur et le malheur
les chefs et les autres
les petits et les grands
la justice et l'injustice
libre et pas libre
les garçons et les filles
Ce qu'on sait et ce qu'on ne sait pas
la guerre et la paix
la vie et la mort
le travail et l'argent
Pour de vrai et pour de faux

Pour en savoir plus

 

 

 

 

 
 
 
 
 

haut de page